Archive for the ‘iNovia’ Category

First Published for Private Capital magazine 2013-05-20 Crowdfunding will likely be one of the top trending search words on Google this year – as well as within the Venture Capital Community. It’s somewhat easy to understand the buzz around crowdfunding when reading about crazy-successful campaigns such as the $10M raise by Canadian-founded Pebble Technology, the $8.5M […]


Cette chimie est comme le facteur inconnu, x, que nous cherchons chez les entrepreneurs que nous appuyons, chez les coinvestisseurs avec lesquels nous collaborons ainsi que chez les partenaires de l’industrie auxquels nous nous fions. La chimie est ce qui fait qu’une relation fonctionne. J’ai déjà cru qu’il fallait surtout trouver la bonne occasion au bon moment, et que les choses iraient pour le mieux dans ces circonstances. Puis j’ai compris que cela n’était vrai que si on trouvait aussi une bonne chimie, qui permet à chaque partie de comprendre l’autre, qui permet aux gens de se compléter et de faire confiance à ce qui est parfois invisible.


Chemistry is like that unknown x-factor we seek in the entrepreneurs we back, our co-investors we work with, as well as our close industry collaborators we lean on. Chemistry is what makes a relationship work. I used to believe that it was all about finding the right opportunity at the right time, and that things would pan out for the best if that was the case. Then I realized that this was only true when the right level of chemistry already existed that allowed each party to understand each other, to complement each other and to trust what is not always obvious to the eye.


iNovia Fund III

16Dec11

In the same vein as what we tell our companies, we don’t see this funding announcement as an affirmation of our past success, but rather an opportunity to prove what we are really capable of accomplishing. Like any growing company, we are improving over time. There are natural “flywheel” effects in venture capital, which we are leveraging as our network keeps getting stronger. We have a growing number of successful existing investments. Failures continue to teach us. We have come a long way since 2002, and look forward to working with a new group of entrepreneurs in iNovia III to see what we can accomplish next. In the meantime, we want to thank the entrepreneurs who have chosen to work with us and our investors that believe in our team and vision.


Au Canada, une étape de financement moyenne en technologie est inférieure à 4 millions de dollars. Par conséquent, les trois entreprises mentionnées ci-dessus ont en fait amassé autant d’argent que l’ensemble de 20 entreprises de démarrage canadiennes dans le domaine de la technologie. Évidemment, je deviens nerveux quand je vois une entreprise (avec portefeuille ou non) rassembler un montant d’argent aussi important. Pourquoi? Ce n’est pas parce que j’aime la petite taille des étapes de financement canadiennes moyennes. C’est plutôt parce que je crois que trop d’argent pour une jeune entreprise peut être aussi mauvais, ou pire, que pas assez d’argent. Des étapes de 15 à 40 millions de dollars pour les entreprises canadiennes en technologie sont parmi les plus importantes que nous ayons vues ce côté-ci de la frontière au cours des 10 dernières années. Ceci étant dit, je crois aussi que les entrepreneurs canadiens en technologie entrent actuellement dans une phase ambitieuse et productive.